Le chemin du Roi

  1. Situation géographique et contexte historique
  2. Histoire
  3. Migrations et villes
  4. Voyageur : John Gyles

  1. Histoire
La première portion du chemin du Roi fut construite sur les ordres du Gouvernement du Massachusetts en 1653 dans le but d'assurer un lien entre Kittery et York, et la ville de Boston. Peu de temps après, la route fut prolongée jusqu'à Portland. Au cours du siècle suivant, on ajouta un nouveau tronçon à la route et on y apporta des améliorations jusqu'à en faire une route militaire en 1761. Une fois complété, le chemin du Roi suivait le golfe du Maine, autour de la baie Casco, jusqu'à North Yarmouth puis, par voie terrestre, allait jusqu'à Brunswick sur le cours inférieur de la rivière Androscoggin. À partir de Brunswick, les voyageurs poursuivaient leur périple en bateau jusqu'à Georgetown sur l'île Arrowsic à l'embouchure de la rivière Kennebec puis jusqu'à la région qui serait connue plus tard sous le nom de Wiscasset. À partir de cette ville portuaire, on pouvait contourner la baie Penobscot et poursuivre sa route le long du golfe du Maine jusqu'à Machias. Plusieurs embranchements permettaient aux voyageurs qui empruntaient le chemin du Roi de se rendre dans les communautés situées à l'intérieur des terres.

Plan de la route entre Portland, Penobscot Bay, et Hallowell, 1796

(Courtoisie de Commonwealth of Massachusetts Archives, Boston).

Ainsi, au début des années 1650, un sentier et des routes avaient aussi été construits le long de la rivière Kennebec jusqu'à la baie Merrymeeting et faisaient le lien avec les pistes qui se rendaient à Cushnoc (Augusta). Un voyageur pouvait aussi se rendre de Georgetown à la région qui deviendrait Dresden puis continuer jusqu'à Gardiner, Hallowell, Fort Western (Augusta) et Fort Halifax (Winslow), puis par la route du Lac Mégantic jusqu'au Canada. Le chemin du Roi était aussi relié à la route Airline, à la frontière du Nouveau-Brunswick.