Chemin de fer du Grand Tronc

  1. Situation géographique et contexte historique
  2. Histoire
  3. Migrations et villes
  4. Voyageur : Albert Béliveau

  1. Histoire
Ce projet avait un caractère d'urgence parce qu'à Boston on avait la ferme intention de relier Montréal à la baie du Massachusetts par d'autres chemins de fer. Cette ambition était perçue comme une menace autant par les promoteurs de Portland que par ceux de Montréal. Au Maine, on envisageait qu'il serait avantageux d'un point de vue commercial de devenir le port de remplacement de Montréal en hiver, alors que le fleuve Saint-Laurent était gelé pendant quelques mois. À Montréal, on craignait la domination d'une grande métropole telle Boston ; Portland semblait moins menaçante. La coopération entre Portland et Montréal assura la construction du chemin de fer St. Lawrence & Atlantic qui fut complétée en 1853. C'était le premier tronçon de ce qui allait devenir le chemin de fer de la Grand Trunk ; par la suite, le réseau s'étendrait vers l'ouest jusqu'aux Grands Lacs et vers le nord jusqu'à Québec. Les fusions subséquentes amenèrent à l'intégration de ce chemin de fer à l'ensemble du réseau de voies de transport du Canada et des États-Unis. Cette intégration permit le déplacement plus rapide et à moindre coût d'un plus grand nombre de personnes, ce qui allait ressortir de façon claire au cours de la décennie suivante.