Le chemin de fer du Canadian Pacifique

  1. Situation géographique et contexte historique
  2. Histoire
  3. Migrations et villes
  4. Voyageurs : Joseph Forgues et Obeline Lacroix

  1. Migration et villes
Sherbrooke était à la jonction du réseau dans l'Est du Québec ; à partir de cette ville, le chemin de fer passait par Lac-Mégantic, Holeb, Jackman, Greenville (sur les bords du lac Moosehead), Brownville Jucntion et Vanceboro, avant de se diriger vers Saint-Jean, au Nouveau-Brunwsick. Le chemin de fer du Canadien Pacifique conduisit à la création de chantiers dispersés tout en favorisant une concentration de population dans de nouvelles communautés. Le travail de construction du chemin de fer et le développement des opérations forestières appuyé par le chemin de fer entraînèrent l'immigration de plusieurs travailleurs canadiens-français qui s'établirent avec leur famille dans des endroits comme Jackman, Greenville et Brownwille. Par exemple, Jackman, au Maine, se développa en pleine forêt au tournant du vingtième siècle. On y construisit une école catholique où enseignaient des religieuses. Le prêtre de la paroisse se rendait souvent dans les chantiers de la région pour le service du culte à l'intention les travailleurs.

Photo de Zilla Holden ; à la suite d'un accident de ferroviaire à Lac-Mégantic, 10 avril 1918.

(collection Zilla Holden, courtoisie de Ruth Reed, Jackman, Maine)