La route du Canada

  1. Situation géographique et contexte historique
  2. Histoire
  3. Migrations et villes
  4. Voyageur : Tom Plant
  5. Les enfants et la route du Canada
  6. Old Canada Road International Corridor
  7. Projet Chaud-Bec
  8. Beauce-Maine, Territoire d'Héritage commun !

  1. Situation géographique et contexte historique

Carte de localisation

Plusieurs dirigeants souhaitaient la construction d'une route entre Acadie, au Maine, et le Canada dès les débuts de la colonie. En 1670, l'intendant français du Canada, Jean Talon, et le gouverneur d'Acadie, Andigné de Grandfontaine, firent effectuer un tracé de route mais il n'y a eu pas de suite concrète à cette démarche. D'autres projets ou tracés furent proposés mais le voyage par la mer et les portages continuaient à être la principale méthode de communication entre le Saint-Laurent et le golfe du Maine. Après la guerre de 1812, on élabora deux projets de route afin de relier le Maine et le Canada soit à partir d'Hallowell ou de Bangor. La route de Bangor, comme la route Coös fut seulement construite par tronçons reliant les villes, ce qui entraîna la perte de son identité comme voie de communication. Toutefois, une route traversant le comté de Somerset fut construite. Connue sous le nom de route du Canada, elle correspondait au tracé actuel de la route 201.

Enquête archéologique. Alaric Faulkner du laboratoire d'archéologie historique de l'université du Maine, avec son équipe sur le terrain, Jimmie Faulkner et Kenai Rodrique. Aux limites méridionales de la route du Canada, à proximité de Misery Gore au Maine
(Photo de Barry Rodrigue, été 1995).
Enquête géographique. Marc Hébert, Louise Blouin, Lynda Villeneuve, Pierre Poulin, Serge Courville, Barry Rodgrique, François Plamondon, Jean-Pierre Labadie, Édith James et Kenai Rodrigue (à la fenêtre), du Laboratoire de géographie historique de l'université Laval. Blockhaus à Fort Halifax, Winslow au Maine.
(Photo de Michel Boisvert, printemps 1995).

Enquête géographique. De gauche à droite, Kenneth White, Jean Morisset, Eric Waddell, Kenai Rodrigue et André Gladu. Pétroglyphes d'Indien Ledge, rivière Kennebec, Embden au Maine.
(Photo de Barry Rodrigue, automne 1996).