Les routes d'Aroostook

  1. Situation géographique et contexte historique
  2. Sous les régimes français et britanniques
  3. Les premiers immigrants acadians et canadiens
  4. Le développement du Madawaska
  5. Tensions frontalières
  6. Routes militaires et commerciales
  7. Guerre évitée
  8. Nouvelles vagues d'immigration
  9. Une route bi-directionnelle
  10. Sources

  1. Le développement du Madawaska
Même si elle ne comptait que quelques centaines de personnes, il s'agit d'une des plus anciennes communautés composée d'Acadiens et de Canadiens à s'être établi au Maine et à coloniser une partie de son territoire. Entre 1790 et 1825, la population du Madawaska passa de 174 à 1 100 personnes d'âge adulte plusieurs d'entre eux travaillant à la coupe du bois une partie de l'année et établissant une ferme sur les terres basses et fertiles de la vallée de la Saint-Jean. Lors d'un voyage dans la région vers 1814, l'arpenteur canadien Joseph Bouchette visita Madawaska et rapporta que le village était établi de chaque côté de la rivière sur une distance de près de 25 milles et était peuplé de près de deux cents familles acadiennes et canadiennes. Les maisons y étaient bien construites, indique-t-il, et il y avait aussi une église et un moulin pour moudre le grain. Entre 1785 et 1814, la vallée de la haute rivière Saint-Jean était encore une région relativement inexplorée qui était sous le contrôle effectif des autorités britanniques du Nouveau-Brunswick. À l'époque, ni Bouchette ni aucun habitant de la région ne savait où se situait précisément la communauté de Madawaska par rapport à la frontière canado-américaine mais on croyait généralement que la région faisait partie du Nouveau-Brunswick. Le contrôle du territoire par les Britanniques était principalement dû à l'existence d'une voie de communication, la route du portage du Témiscouata qui reliait Madawaska et Fredericton, la capitale du Nouveau-Brunswick sise en aval de la rivière Saint-Jean. Ce n'est que 60 ans plus tard, en raison de la menace du déclenchement d'une guerre, que la frontière canado-américaine fut clairement établie : on la traça au milieu de la rivière Saint-Jean divisant ainsi la population établie sur ses rives en deux communautés, une au Maine et l'autre au Nouveau-Brunswick.

Maisons de la région frontalière de Madawaska, en 1870 ; la photo montre l'influence, dans leur architecture, des styles canadiens, à gauche, et des styles américains, à droite.

Source : Société historique du Madawaska.