Population parlant français à la maison, 1990, ANDROSCOGGIN
Dans le comté d'Androscoggin, le nombre de francophones est circonscrit plus ou moins à l'intérieur de Lewiston, l'une des destinations privilégiées de l'exode canadien-français de la période 1860 à 1930. Ces immigrants arrivaient surtout de la Beauce et du Bas Saint-Laurent. Auburn, la ville jumelle de Lewiston, est aussi très franco-américaine. Les nombres diminuent rapidement ailleurs dans le comté.